Nous avons tout à apprendre

Pour le collège :



 
Titre :           
Uglies

Auteur :
Scott Westerfeld

Editeur :

Uglies est le premier tome d'une trilogie. Ce livre s'adresse peut-être plus aux jeunes filles. Il permet une réflexion sur le monde de la beauté, de ses représentations et de ses dictats. Pour des adolescentes, il semble tomber à point. L'histoire est bien menée malgré quelques longueurs. L'écriture agréable. Le plus intéressant étant , pour moi, le sujet de réflexion qu'impose la lecture de ce livre. Qu'elle position adoptera votre enfant ???

Ce roman raconte l'histoire de jeunes qui, à l'âge de 16 ans subissent une opération pour devenir "pretty" et entrer à leur tour dans le monde des adultes dédié à la beauté absolue, et au plaisir. En effet dans ce monde futuriste, les hommes ont voulu créer un monde parfait composé de personnes parfaites correspondant à une norme de l'esthétisme sur laquelle tout le monde s'accorde.
Avant cette opération les jeunes sont considéré(e)s comme inintéressant(e)s et laid(e)s. Notre héroïne voit tous ses amis passer le cap de cette tranformation et changer de ville (puisqu'aucun mélange entre "uglies" et "pretty" n'est possible). Elle attend avec hate de rejoindre ce monde parfait lorsqu'elle rencontre une autre jeune fille avec qui elle devient amie et qui ne raisonne pas du tout comme elle.
Son amie ne se sent pas laide et ne souhaite pas participer à cette mascarade d'opération que lui propose le monde adulte. Elle l'entraine doucement vers une réflexion sur l'absolue nécessité d'obéir à cette règle que l'on tente de lui imposer et finit par lui montrer d'autres chemins possibles.

Notre jeune héroïne préfèrera-t-elle réaliser son rêve d'enfance et subir l'opération ou rejoindra-t-elle sa nouvelle amie pour découvrir tout un autre monde avec d'autres règles ?


 
Titre :         
Sa majesté des mouches

Auteur :
William Golding

Editeur :
Folio

Voici une histoire dont le héros principal (et le plus vieux des personnages du livre) a 12 ans et se prénomme Ralph. Suite à un naufrage, il se retrouve lui et une dizaine d'autres garçons sur une île déserte. Devant se débrouiller seuls, la colonie commence par s'organiser en prenant exemple sur ce qu'ils connaissent de leur monde civilisé d'avant. Les grands se répartissent les rôles et les petits, dont il faut s'occuper et qui ont comme occupation principale de s'amuser.
Mais tout cela n'est pas si simple puisque l'absence d'adultes et le cadre paradisiaque et sauvage ouvre de nombreuses possibilités et envies. Comment vont-ils gérer les conflits, les prises de décisions, les peurs des petits, la nourriture... Tout au long du livre la tension monte, il devient difficile de poser le livre et de quitter l'hsitoire jusqu'à la prochaine fois... La fin du livre nous conduit dans un univers beaucoup plus bestial où resurgit la violence des intincts primaires des humains.

Ce livre est une petite merveille car l'écriture en est agréable et soucieuse de qualité. Le vocabulaire est riche. D'ailleurs l'auteur recevra le prix Nobel de littérature en 1983.

Il s'adresse aussi bien à des filles qu'à des garçons bien que les garçons s'identifieront plus facilement aux héros. Certains passages sont un peu violents mais ce livre reste un livre pour enfants. Il est souvent étudié au collège.